Un jardin et des essences...

 

Votre jardin est un havre de paix qui vous amène à l'évasion le temps d'une ballade.

Une lumière verdoyante où se cotoient senteur, saveur et couleur.

Pourtant, il n'est pas toujours aisé de planter et de semer des espèces adaptées...

 

Pour répondre à Brigitte et Didier, je vous propose donc un article sur le choix des végétaux pour votre paradis de campagne...

 

Notre jardin dépend d'un écosystème fragile qui offre à la faune et à la flore local un gîte et un couvert pour se développer. Le jardinier en soignant et en réfléchissant peut améliorer considérablement son environnement.

 

Tout d'abord, il est important de connaitre le sol (plutot sec, rocailleux, argileux, hulide etc...). Je conseille aussi l'écoute du lieu et du paysage, reproduire au maximum la nature environnante afin de garantir un équilibre paysager. Notons que les espèces locales (indigènes) demandent moins d'entretien que les espèces exotiques (qui pour la plupart sont toxiques et sujettent aux maladies).

 

Certaines espèces (Tuya, Eucalyptus...) entrainent un asséchement et une acidification du sol. D'autres essences vendues dans le commerce sont invasives (comme le Laurier palme, la Renouée du Japon, la Jussie, l'herbe de la Pampa, le genêt d'Espagne, l'Ambroise, et le Buddleia, etc). Les écologues et les botanistes constatent que ces espèces exotiques colonisent nos espaces naturels (déséquilibrant les écosystèmes).

 

Il est très important de choisir des végétaux (de préférence issus de l'agriculture biologique) adaptés à la taille et à l'expositon du lieu.

Pour vous aider dans vos choix demander conseils à de "vrais pépinieristes" qui connaissent bien leur travail et qui sauront vous orienter. Malheureusement, tous ne sont pas sensibilisés à l'écologie et aux espèces invasives...

 

Faites aussi attention à ne pas prendre des plants en souffrance : la partie aérienne est proportionnelle à la partie racinaire, je vous laisse donc imaginer la qualité des racines d'un grand spécimen dans un petit pot... Certaines maladies peuvent être importées dans votre jardin si vous n'avez pas fait une bonne inspection de vos plants avant l'achat.

 

De manière générale, je ne saurai que trop vous conseiller les espèces indigènes et locales, les plantes mélifères et vivaces, les comestibles et surtout les plantes à développement lent (les haies champêtres (cf : article précédent) demandent beaucoup moins d'entretien que des haies de Tuya).

 

Récemment des étudiants en biologie de la faculté de Biologie de Beaulieu ont étudié l'état écologique des prairies St Martin à Rennes (anciennement jardins ouvriers). Ils ont pu constatés que les espèces implantées par l'homme pouvaient concurrencer la flore local... (Exemple, du Laurier palme en forêt).

Nous avons une responsabilité au jardin.

 

"J'ai voulu planté un noisetier ..."

 

Je vous conseille de planter des arbres type chêne pédonculé, Charme commun, Boulot,  Chataignier, Hêtre commun, Merisier, Noyer, Saule, Erable champêtre, Orme, ou encore des fruitiers (variétés anciennes).

 

Chez les arbustes vous pouvez privilier : les Noisetiers, l'Aubépine, le Houx commun, le Fusain d'Europe, la Bourdaine, le Sureau, les Pruniers sauvages...

 

Et chez les vivaces, il existe des plantes couvre sol tel que le Géranium sauvage, le Lamier, le Sceau de Salomon, la Potentille, la Fétuque, le Lierre, la Menthe ...

 

La plupart des plantes aromatiques locales et potagères, ainsi que les petits fruits sont essentiels au jardin et peuvent assurer l'alimentation de la famille.

 

Voici également quelques plantes grimpantes intéressantes : la Vigne, l'Eglantier, le Chevrefeuille, le Kiwaï (n'est pas indigène mais offre de délicieux petits fruits)...

 

Enfin en matière de fleurs le choix est vaste :

Asphodèle, Lupin sauvage, Campanule, Aster, Centauré, Valériane officinale, Pavot, Consoude (un peu envahissante), Echinops, Calendula, Marguerite, Lychnis fleur de coucou, Primevère, Iris fétide, Nielle des blés (ne pas planter à proximité d'un champ cultivé), Perce neige, Jacinthe des bois, Lin, le Millepertuis commun, la Digital, ...

 

La Rose Trémière, le Joubarde et certaines plantes Crassulaceaes sont très utiles pour coloniser de petits endroits caillouteux et secs.

 

J'éspère sincèrement que ce texte vous donnera des clefs de réfléxion et des idées de plantation.

 

De mon côté, je propose de l'écojardinage à domicile, des conseils personnalisés et adaptés à vos envies.

 

A bientôt !

 

Alexia

 

« Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants"  Antoine de St-Exupéry

 

Please reload

Articles récents

February 10, 2020

December 15, 2018

November 24, 2018

July 9, 2018

May 30, 2018

February 1, 2018

April 16, 2017

October 25, 2016

Please reload

Suivez-moi !
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

© 2014 by Alexia Chevallier. All rights reserved

  • facebook-square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now