Raconte moi les haies ...

February 27, 2015

photo : wikipédia.

 

Nous avons lors du remembrement changé notre paysage rural en laissant place à de grandes étendues de champ généralement en monoculture.

 

Il faut imaginer que les anciens utilisaient autrefois les haies pour se protéger des vents dominants, créer de micros climats, favoriser les prédateurs des ravageurs des cultures, faire du bois, des fagots, de la vannerie et cloturer leurs parcelles.

Les haies étaient plantées sur des buttes enrochées, des essences locales et variées étaient favorisées.

 

J'ai eu l'occasion d'observer des haies préservées : elles font au moins trois mètres de large et sont de réels éco-systèmes ! Ces corridors écologiques sont comme de micros forêts et n'ont rien à voir avec la plupart des haies d'aujourd'hui.

 

Une haie est constituées d'une strate arborescente, arbustive, herbacée puis généralement d'un gazon ou d'une plantation. Si vous vous balladez en lisière de bois vous pourrez aisément constater ces variations généreuses végétales : les strates.

 

Pour créer votre haie, il existe des organismes tel que  breizh bocage qui offre une belle source d'informations aux curieux. Vous pouvez également créer une haie comestible !

 

A la recherche de l'éden, je scrute nos haies et depuis cet automne je remarque qu'elles sont victimes de nos besoins de tailler souvent de manière sévère. Tels des colons avec leurs engins dans une frénésie de déforestation ah ah ah !

 

Cela m'a amené à la question philosophique et toujours sans réponse : Pourquoi l'Homme entretien t'il un tel rapport de domination avec la nature ?

 

Alors, (au risque de mettre les jardiniers au chomage) a t'on vraiment besoin de tailler et pourquoi faire ? La forêt Amazonnienne a t'elle besoin de jardinier ?

Avec un peu d'humilité et d'observation on se rend compte que les espèces se régulent naturellement. La taille n'est donc pas nécessaire si il y a de la place pour que les essences se développent. Et puis, plus les arbres et les arbustes vont  être taillés sévèrement et plus leur durée de vie se réduit.

 

N'oublions pas non plus l'utilité du bois si il n'est pas brulé (d'ailleurs à voir les feux de joie de toute part j'ai du mal à penser que cette pratique soit interdite).

 

Mais que faire ?

L'éco-jardinage a pour objectif de favoriser la diversité de la vie. En ce sens nous pratiquons des tailles douces d'entretien : supression des branches mortes et cassées, des tailles douces de formation pour favoriser un port (arbustif ou arboré) ou des tailles en tétard (assez violentes pour l'arbre elles permettent un apport de bois intérressant).

La taille s'éffectue en dehors des periodes de gel en lune descendante et de manière globale après la perte des feuilles pour les espèces caducs et au printemps pour les éspèces persistantes.

Le but est souvent d'éclaircir l'arbuste en favorisant les pousses de l'année et en supprimant les zones de frottements.

Je vous conseille de conserver vos ronces (cf: "éloge de la ronce") et de ne jamais tondre au pied de vos arbres et de vos arbustes au risque des les fragiliser.

 

Et pour finir sur une petite note de sagesse : "Jardiner c'est entretenir autant que possible mais aussi peu que nécéssaire".

 

Source : Mes formateurs en eco jardinage de la MFR de Saint Grégoire. Merci à eux !

Please reload

Articles récents

February 10, 2020

December 15, 2018

November 24, 2018

July 9, 2018

May 30, 2018

February 1, 2018

April 16, 2017

October 25, 2016

Please reload

Suivez-moi !
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

© 2014 by Alexia Chevallier. All rights reserved

  • facebook-square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now